L'oreille est hardie

18 février 2008

Ami perdu sur le net, viens plutôt ici: http://lapintueurs.canalblog.com/.

Tu pourras y parrainer plein d'enfants morts!

Posté par Badibuh à 15:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]


30 août 2007

Raymond Barre

Bon, je sais pas trop comment te dire que je suis venu te dire que ce blog s'arrête.... mais... l'oreille hardie c'est fini dire que c'était la ville de ton premier amour. (ouais je sais, c'est moins touchant qu'une lettre de Guy Moquet, mais bon, hein).

C'est dommage du coup je pourrai pas vous raconter la blague de Michel Serrault qui prend un bus polonais et de Raymond Barre en vacances en Grèce.

Mais je mets quand même une photo de wapiti

wapiti

Wapiti vient en mangeant

Ce blog mort vous souhaite la prospérité (des montagnes de pain d'épice Prosper), la joie, le bonheur, un four à micro-ondes, une table basse, Danièle Evenou, un chaton, la bravitude, un week-end chez Ikéa, un autre chaton, le chiffre 3, un joyeux anniversaire et des tas d'autres trucs comme un porte-nain à manivelle.

S'il n'y avait qu'une chose à retenir de ce blog, c'est sans doute c'est que chacun doit suivre sa propre voie, que le bonheur n'est accessible qu'à celui qui sait écouter son coeur, que qui ne tente rien n'a rien, qu'un tien vaut mieux que deux tu l'auras, qu'à bon chat, bon rat, que pierre qui roule n'amasse pas mousse, que qui dort, dine..

Haha, NON, tout ce qu'il y a retenir c'est qu'un blog dont le titre est écrit en orange sur fond rouge a tout de même une chance dans la vie.

Ou alors retenez 2 et ajouter 3, ça fera 71.

Retenez surtout que ce blog s'arrête, et que c'était le blog de Lewis Trondheim.

Je reviendrai sûrement avec un autre blog, peut-être par exemple celui-là, mais peut-être celui-ci. Mais peut-être que je deviendrai plutôt éleveur de téléfilms allemands à Dresde, car finalement ensemble tout devient possible.

Un dernier mot. Estoppel.

Posté par Badibuh à 13:33 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

04 juillet 2007

L'albâtre os

Prévention: je viens de commencer mon boulot en psychiatrie, il se peut que les notes estivales de ce blog en soient quelque peu atteintes

Bon en règle général je donne pas trop mon avis, pour des raisons que vous comprenez aisement, mais là franchement, je suis obligé... Ca fait des mois qu'on parle de développement durable, de l'avenir de vos enfants, même de l'avenir des enfants de Philippe Risoli ou de Dominique Voynet. Mais les téléspectateurs de TF1 ils s'en foutent, l'avenir de la planète, les enfants, tout ça, ça les intéresse pas: ils ont éliminé un des seuls mecs sur terre qui est entré en contact avec les extraterrestres.

Je veux pas dire, mais ça c'est le meilleur moyen de les énerver les extraterrestres! Et un extraterrestre énervé, c'est bien plus dangereux qu'un Jean-Luc Delarue bourré ou qu'un Patrick Devedjian: ça se contente pas de se passer les nerfs sur une hôtesse de l'air ou d'insulter Anne-Marie Comparini, non! Ca se réunit en bande, ça envahit la planète et ça tue tout le monde. Sauf Nelson Monfort qui parle la langue et qui arrive à négocier avec le champion plutonien de 110 mètres sudoku, il est vrai.

Mais autant te dire que si t'es pas Nelson Monfort, t'es plutôt mal barré.

NelsonMONFORT 

"So mur, yeeeees! Tellement wall!" (je te dis qu'il est le seul à parler la langue)

Alors que bon les bodybuilders ils l'ont déjà envahi la planète, et à part les films de Stalone et Schwarzi, ça fait pas trop de dégâts, enfin ça tue personne quoi... A la limite un ou deux innocents en Californie, mais sans plus, puis il suffit de pas habiter en Californie, et de ne pas être innocent.

Donc je me permets de dire aux téléspectateurs de TF1 qu'on leur demandait pas de garder l'ami des extraterrestres jusqu'à la fin du jeu, mais juste deux ou trois semaines de plus, histoire de calmer les extraterrestres. Là ils ont merdé (et ouais les gars)!

soupe_choux_img2

Non vraiment, ils ont pas l'air content

Bon la bonne nouvelle c'est que du coup les extraterrestres s'en prendront d'abord aux mecs de droite...

Posté par Badibuh à 15:20 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

28 juin 2007

Nains, je n'ai pas changé

M@ud (que nous ne remercierons jamais assez) m'a gentiment refilé un questionnaire (youpi). Attendu que je connais les risques liés à la non mise en application d'un questionnaire (maladies, décès, échec en amour, défaites au ping-pong...), je m'empresse d'y répondre avec sobriété, bon goût et sauce béarnaise en y ajoutant une touche badibesque.

Le principe: je crois qu'il s'agit de donner 7 informations über-incrédibles sur moi, ou mon ficus. Je me permets de rajouter l'utilisation abusive et contre leur grès des 7 nains.

profProf:  J'aime beaucoup jouer au nain savant des fois. Genre:

"- qui reveut du taboulet?

- vous savez ce que c'est un hapax?

- moi je reveux bien du taboulet..!

- C'est un mot inventé et utilisé une seul fois dans la littérature, généralement par un poète, et dont on ne connait pas le sens. Par exemple, ptyx est un hapax utilisé par Mallarmé...

- c'est tout pour le taboulet? bon ben je le range"

timideTimide: Dans la vraie vie, j'ai un peu peur des gens. Du coup j'ose pas trop faire des blagues.

grincheuxGrincheux: J'aime pas les gens qui n'ont plus de rêves, les gens qui disent aux autres ce qu'ils doivent faire, les endives, les filles biens qui sortent avec des cons, l'administration, les grands cinémas, les faux écrivains à la mode, les gens qui se prennent au sérieux, les gens qui disent qu'il faut penser à son avenir, les amoureux qui s'ennuient...

joyeuxJoyeux: J'adore les gens qui me font rire, le chocolat, les Beatles, les mots étranges, les gens loufoques, Kafka, Kundera, Zweig, Queneau, Perec, Vian, Hesse, Rimbaud, Prévert, Verlaine, les chansons ringardes, les émissions ringardes, Fabrice Luchini, Bobby Lapointe, les chats, l'auto-dérision, l'alcool...

dormeur Dormeur: J'aime pas du tout me lever tôt, d'ailleurs c'est pour ça que le nain à talonnettes et sa France qui se lève tôt, y m'emmerdent.

atchoum Atchoum: Quand il était petit mon frère éternuait beaucoup, ce qui lui valut (selon mes soins) le surnom d'atchoum. Il en a gardé une haine farouche à l'égard dudit nain, et il se drogue (ahaha non il se drogue pas)(enfin je pense pas)(attends je vais vérifier)

simpletSimplet: Je suis contre la faim dans le monde.

Posté par Badibuh à 14:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

25 juin 2007

La grâce qu'est Lee

Des fois le vendredi soir ta vie n'est pas aussi mouvementée et échevelée qu'à son habitude. Du coup tu te retrouves devant M6 et tu découvres "Numb3rs", une série à ne pas prononcer "numbtroize", au risque de passer pour une grosse buse.

L'intrigue, écrite par Bertrand Renard et Laurent Romejko, est assez simple, la police demande à Charlie Eppes de retrouver le numéro de sécurité sociale du coupable en lui donnant des chiffres. Par exemple, on sait qu'il a tué 10 personnes à Troyes et à Sètes, qu'il aime beaucoup le chanteur Saiz, que l'âge du capitaine est 62 et que Nicolas Sarkozy a fait 53%.

numbers6

Cette série offre à Jean-Luc Lemoine et Stéphane Pocrain leur premier rôle dramatique.

numbers1

Dans cet épisode, Charlie est opposé au champion moldave de la discipline, Disrezt Kolpaliglü, vendeur de lave-linge sans sucre, joué par Jean-Luc Lemoine. Le match est arbitré par le sosie de mon prof de math de cinquième.

numbers2

10 fois 7, soixante-dix. 70 moins 7, soixante-trois.

numbers3

Full au roi par Danièle Evenou.

numbers4

Les chroniqueurs de Laurent Ruquier forment une équipe de choc. 63 plus saiz, soixante-dix neuf.

numbers5

79 fois 3, 237. Le compte est bon.

On passe aux lettres. "Lett3rs", une série a suivre bientôt sur vos écrans:

lett3rs

             PLAUPENIAJ

*

Edit: en 10, ALAIN JUPPE

Posté par Badibuh à 13:05 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


20 juin 2007

error/gouv/alainjuppé/halt.html

Dans notre rubrique "Talents de Demain", nous vous présentons aujourd’hui l’avenir de la scène humoristique française.

jupp_

Alain Juppé semble bien parti pour devenir l’un des plus grands, dans la tranche "comique mort", déjà sur les traces de Boris Eltsine, de Sim ou encore de Jean-Marie Bigard.

C’est le dernier sketch de cet humoriste bordelais, retranscrit sur son blog (le blog d’Al1), qui lui a permis de faire connaître son talent, qu'il ne cesse désormais d'étaler avec courage et modestie. Je me  permets de vous retranscrire les meilleurs moments :

"Le Grenelle de l’environnement est bien parti"

"Avec mes équipes du MEDAD (ministère de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables), nous nous sommes déjà mis au travail"

Revivez bientôt en DVD les bonus avec notamment :

"Les Français savent que je suis capable d’être à la fois maire, député et ministre"

"J’ai toute la confiance des bordelais"

"Je peux vous dire que Nicolas Sarkozy n’était pas saoul lors de sa conférence de presse au G8"

Mais aussi revivez sa campagne de l’intérieur avec des moments de pur bonheur, notamment le making off, où l'on découvre Al1 au quotidien :

"Allez Federer, on est tous avec toi! Je vous le dis: cette année c’est la bonne pour Rodger!"

"Allez Tigane, on est tous avec toi! Tu vas gagner! Ouais je le sens bien ce petit, il a l’âme d’un vainqueur"

"Bon à priori je devrais récupérer la circonscription sans trop de souci"

"Là je le sens bien, Barcelone va être champion d’Espagne!"

Et sans surprise, les critiques sont bien sûr dithyrambiques :

Marianne James

telerama

: Alain, ce que tu viens de  faire est grand. Tu as tout simplement été toi-même, on a retrouvé le vrai Al1, celui qu’on aime tant, celui qui s’était ressourcé au Canada, loin du Alain de la semaine dernière qui en faisait trop. Tu t’es rencontré toi-même. Alors qu’est ce que ça fait ?

Manu Katché telerama: Rien à dire c’est parfait, tu grooves à mort. Ca jazz carrément, c’est du plaisir. Je pense que les gens chez eux ont apprécié.

Dove Attia telerama: C’est nouveau, c’est neuf. Ca fait des années qu'on voit des gens faire de l’écologie, mais là c’est nouveau, une nouvelle façon d’appréhender le souci écologique. J’adore, ça fait du bien aux oreilles. Merci Alain.

André Manoukian telerama: Oscar Wilde a dit un jour "La caricature est l’hommage que la médiocrité paie au génie", et là on est loin de la caricature, on est dans le génie. Tu aurais pu faire une caricature de toi-même, au contraire tu as su te réinventer avec grâce. Là on est dans une sorte d’extase érotico-écolo-mystique, et là…. je me sens un peu comme un goéland en exil de sentiments.

Avec 4 bleus, la presse parle déjà de Vague bleue pour Alain!

Posté par Badibuh à 17:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

07 juin 2007

C'est un trou de verdure où chante Dick Rivers

Comme ça fait longtemps qu'on a pas donné dans la Pléïade, un peu de poésie badibesque avant que seuls les poètes de droite ne soient autorisés.

*

*

La portée fermée, prenez les escaliers

Ophélie ! Les jeunes félins que l’on noie

Une fois la nuit venue, dans les ruisseaux

Toi, attendrie et innocente, qui les vois

Agitant naïvement leur incarnat museau.

Oh syphilde Vénus ! que la vie est dure.

Tendre chaton valétudinaire, ton cœur pur

S’ébroue, quand le froid du ruisseau lacrymal

Vient te glacer l’échine de son flot hiémal

Doux cadavres, à qui aurait-on pu les donner,

Fantômes gris, ces innocents minous

Malheureusement, il fallait bien les noyer

Dans le calme mutique de l’onde floue

*

Alors que l’eau verdâtre les mouille

Que leurs yeux à jamais se ferment,

Sarkozy on te pendra par les couilles.

Les gars des chiffres et des lettres sont sur le coup.

*

*

Sinon le jeu de mot du jour pour faire marrer ton ficus: je suis dans un état proche d'Alain Olio.

**

Posté par Badibuh à 17:03 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

04 juin 2007

Franprix Berry

Manuel de savoir-vivre pour les grandes personnes et les petites personnes à talonnettes:

*

3. Intéresser le sexe opposé par une phrase accrocheuse (pour les femmes)

*

Il faut attaquer l’homme directement sur son terrain. Quel bel exemple que celui du nain à talonnettes s’en allant gaiement piller les voix de Jean-Marie Le Pen en utilisant ses thèmes de campagne. Telle devra être votre stratégie, offensive et fourbe.

Inutile de vous mentir, pour impressionner de manière sûre et certaine l’homme en moins d’une seconde, il vous faut parler foot.

Une question vous taraude sans doute : faut-il bien jouer au foot pour parler foot ? Non. La preuve, Franck Leboeuf a été consultant sportif. Sur M6 certes, mais quand même.

Voici, mesdemoiselles, la phrase qui vous ouvrira les portes du bonheur :

"Domenech devrait faire glisser Ribéry dans l’axe et abandonner le 4-4-2 pour un 4-5-1 qui laissera plus d’espace à Henry" (je vous conseille de l’apprendre par cœur)(ou de la noter sur un petit bout de papier, mais cela peut être moins pratique)

Première possibilité , l’homme est d’accord et vous dit alors "c’est là première fois que je rencontre quelqu’un  avec qui je partage autant de choses". Ce qui est faux, je vous l’avoue, car il partage l’idée du 4-5-1 avec Gérard, Paul et Gonzalo, mais passez outre et contentez vous de dire "moi aussi, c’est fou".

Cependant attention, il existe une deuxième possibilité. L’homme est intéressé, mais se méfie : vous pouvez encore passer pour une fille facile, du genre qui s’intéresse au football tous les 4 ans, lorsqu’elle apprend par le journal Métro que l’équipe de France vient de battre le Brésil, se barbouillant alors le visage en bleu blanc rouge et prête à s’égosiller sur les champs Elysées. Ne vous leurrez pas, les hommes penseront que vous êtes du genre à avoir les hormones en vrac tous les 4 ans en vous imaginant le nombre incroyable de mâles en rut qui courent peinturlurés dans les rues à des heures tardives.

C’est en disant par la suite "il est clair que Kakà est le meilleur joueur du moment, mais qu’il ne peut jouer un rôle d’avant-centre et doit rester numéro 9" (apprenez là aussi par cœur)(ou prenez un bout de papier plus grand) vous convaincrez définitivement les hommes du charme qui émane de vous. L’homme appréciera particulièrement le fait que vous soyez capable de dire plusieurs fois le nom de Kakà sans introduire aucune insinuation graveleuse aux matières fécales.

Conseil : ne vous lancez surtout pas dans le « et en plus de ça il est trop beau », la beauté n’a rien à faire dans le football. La preuve, Beckham n’y joue pas. Et cela irritera l’homme qui y verra une atteinte directe à son esthétisme. De même évitez à tout prix « et ce but d’Eusebio en 1966, superbe », l’homme moyen n’a que faire de l’histoire du football, il a déjà du mal à se rappeler de qui a gagné la Ligue des Champions l’année dernière, alors 1966, pensez donc.

Vous pouvez aussi rêver de tomber sur un homme raffiné, cultivé qui saura vous charmer de bien plus belle manière. Mais, malheureusement, je ne peux pas me trouver à toutes les soirées organisées dans ce pays.

Posté par Badibuh à 13:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

23 mai 2007

Epitaphe, le chien

Bon, on aurait pu choisir d’être la France de la fermeture éclaire, du rasoir électrique ou du trombone à coulisse, mais en fait non, on a décidé d’être la France de l’ouverture.

jeanclaudeduss

Ouais je le sens bien là, ce soir c’est la France de l’ouverture

Le meilleur moyen d’être la France de l’ouverture c’est de lire des lettres d’adieu de communistes morts. Ce qui signifie qu’on peut lire des lettres de Robert Hue ou de Marie-Georges Buffet, mais c’est pas très classe comme ouverture me dit-on.

Alors il vaut mieux lire des lettres de Guy Môquet, le frère de Mondial Moquêt, entends-je à ma gauche. Oui, ce jeu de mot est accepté, on passe aux chiffres à droite. 53%.

Mais quitte à lire des lettres d’adieu déchirantes pas la peine d’aller piller le répertoire communiste, déjà bien mal en point depuis que les CD d'Yvette Horner ont disparu du tiroir de la commode du siège du Parti, il y a des chanteurs de droite qui ont déjà fait ce qu’il fallait. Michel Sardou par exemple, qui n’a de communiste qu’un paquet de soupe précuite au fond d’un placard se fend d’une magnifique lettre d’adieu à même de faire chialer le moindre président ne dépassant le mètre quatre-vingt qu’en montant sur un escabeau pour repeindre son plafond et/ou s’accrocher au pinceau, j’enlève les points Shell.

"Mes chers parents,
Je pars.
Je vous aime, mais je pars.
Vous n'aurez plus d'enfant,
Ce soir.
Je ne m'enfuis pas. Je vole.
Comprenez bien: je vole.
Sans fumée, sans alcool(*),
Je vole. Je vole.

Je ne m'enfuis pas. Je vole.
Comprenez bien: je vole..."

Snif.

Et nous qui croyions que c’était Michal pour l’orange de Guy Marchand.

*

* je vous le dis, c'est pas drôle d'être de droite

Posté par Badibuh à 16:49 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

15 mai 2007

Jeu de nain, jeu de vilain

Puisqu'il est dit que les blogueurs doivent jouer un rôle en politique, tels des Loïc Le Meur des bois, ce blog se lance dans la politique.

Deux verts, ça va...

deux_verts

(encore que, Magnum et Mimi Mathy dans la même série...)

Trois verts, bonjour les dégâts...

noelVoynetcohnbendit

Vu qu'utiliser des jeux de mots éculés ce n'est pas très glorieux, ce blog assume pleinement les responsabilités de cet échec et se retire définitivement de la vie politique.

Du coup vu que je suis grillé en politique, je mets des photos de Robert Hue et de Lionel Jospin. Ca fait toujours influent.

proflogopcotontige

On me signale que non, ça ne va toujours pas.

Faut pas croire, poster le mardi, c'est pas facile.

Posté par Badibuh à 17:15 - - Commentaires [11] - Permalien [#]