Bon, je sais pas trop comment te dire que je suis venu te dire que ce blog s'arrête.... mais... l'oreille hardie c'est fini dire que c'était la ville de ton premier amour. (ouais je sais, c'est moins touchant qu'une lettre de Guy Moquet, mais bon, hein).

C'est dommage du coup je pourrai pas vous raconter la blague de Michel Serrault qui prend un bus polonais et de Raymond Barre en vacances en Grèce.

Mais je mets quand même une photo de wapiti

wapiti

Wapiti vient en mangeant

Ce blog mort vous souhaite la prospérité (des montagnes de pain d'épice Prosper), la joie, le bonheur, un four à micro-ondes, une table basse, Danièle Evenou, un chaton, la bravitude, un week-end chez Ikéa, un autre chaton, le chiffre 3, un joyeux anniversaire et des tas d'autres trucs comme un porte-nain à manivelle.

S'il n'y avait qu'une chose à retenir de ce blog, c'est sans doute c'est que chacun doit suivre sa propre voie, que le bonheur n'est accessible qu'à celui qui sait écouter son coeur, que qui ne tente rien n'a rien, qu'un tien vaut mieux que deux tu l'auras, qu'à bon chat, bon rat, que pierre qui roule n'amasse pas mousse, que qui dort, dine..

Haha, NON, tout ce qu'il y a retenir c'est qu'un blog dont le titre est écrit en orange sur fond rouge a tout de même une chance dans la vie.

Ou alors retenez 2 et ajouter 3, ça fera 71.

Retenez surtout que ce blog s'arrête, et que c'était le blog de Lewis Trondheim.

Je reviendrai sûrement avec un autre blog, peut-être par exemple celui-là, mais peut-être celui-ci. Mais peut-être que je deviendrai plutôt éleveur de téléfilms allemands à Dresde, car finalement ensemble tout devient possible.

Un dernier mot. Estoppel.