Depuis la nuit des temps, ou plutôt le lendemain de la nuit des temps, parce qu’ils ont fait une fiesta d’enfer le soir de la nuit des temps, je vous raconte pas, l’homme, qui était complètement bourré, et son fidèle acolyte qu’est Bernardo la femme, qui mange des pommes cette con là (alors qu’il y a de l’alcool de prune et des crackers Belin à volonté) se posent des questions.

NB.: Bernardo se pose aussi des questions, du genre "où est encore fourré cette truffe de Tornado?", "qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre dans cette soupe aux épinards ?" ou "saperlipopette de sa race mais combien y a-t-il de mexicains chauves sur cette colline?" , mais bon, c’est juste que voilà.

A l‘instar à domicile de ses glorieux ancêtres comme Bobzetéméraire à qui l’on doit la fameuse "soit un robinet qui coule à une vitesse de 3 litres/minute pendant une heure, sachant que la baignoire se vide de 2 litres toutes les 7 minutes et que sa capacité maximale est de 500 litres, quel est l’âge de Badibuh?" ou Bobzesanguinaire et "un train part de Pau à 13h57 le 25 octobre 1912 en roulant à 57 km/h, un autre train part de Münchengladbach le 12 Juillet 1995 à 15h précise à la vitesse de 213 km/h, sachant que le train de Pau repart sans s’arrêter, quel est l’âge de Badibuh" (nous ne parlerons pas ici de Bobzechauveàmoustache, dont l’histoire est tout à fait terrible) Bobzeflash qui en réalité ne s’appelle même pas Bob, et oui ma petite dame, je sais, tout se perd, suppléé par quelques Bernardo acolytes anonymes et féminins (que nous saluons au passage) s’interrogent sur mon âge. Ils auraient pu me demander si je prenais la main, un indice chez vous en bas de votre écran, ou si la pensée des Lumières avaient laissé une trace indélébile dans la confection de pin's parlant Jean-Pierre Pernaud en Bosnie-Herzegovine, mais non. Le cœur a ses raisons que le vison ne connaît point (Brigitte Bardot, 13 Mars 1977, Foire annuelle des animaux à poils et inversement).

Du coup me voilà dans l’obligation d’éclaircir ce point qui semble faire débat dans notre société qui se dit démocratique mais où, dans le domaine de l’économie qui détermine les conditions d’existence de la population, ceux qui décident de tout ne sont ni élus, ni contrôlés, ni contrôlables (Arlette the sun shine sort de ce corps) comme nous l’explique notre sociologue Alain Zwermicevskinovich….Ah on me signale qu’Alain n’a pas pu venir, c’est dommage il avait un truc vraiment sympa à raconter. Du coup je le dis de Guy Drut en Michel Blanc: étant né le 9 décembre 1986 (une année sympa) j’ai 19 ans. Un cagnotte publique sera d’ailleurs mise à votre disposition d’ici le 9 décembre afin que vous laissiez vos dons ou autres fonds obscurs, les billets de 500 euros étant reçus avec plaisir.

Pour finir sur une note poétique, je tenais à vous faire part de cette très belle phrase de Vikash Dhorasoo, griffonnée sur un bout de papier à la mi-temps du match PSG/AS Bondy lamentablement perdu par le PSG:

Et je m’en vais

Au vent mauvais

Qui m’emporte

De çà, de là

Pareille à

La feuille morte, mais quel est l'âge de Badibuh

Ce à quoi je me permets de rajouter, n’oublie pas de ramener du pain en revenant.