09 septembre 2006

Finalement je n'ai pas choisi de titre

10.05: Jacques Bauerschmidt, Président Directeur Général de la filiale "Décoration d'intérieur, relations extérieures et connerie sur les bords par forte chaleur" arrive. Son service commence à huit heures. Le Closer ne l'intéresse pas.

10.06: Les plutoniens inventent le feu, le briquet et les modes d'emploi Ikéa . Rodrigo se suicide avec "Vous revoir" de Marc Lévy, après avoir tenté pour la seizième fois de monter un tabouret en acajou et poil de daim.

10.08: Jacques Bauerscovick est malgré tout fasciné par l'histoire de Brad Pitt et de l'opossum. Il appelle son pote James Bondscovick pour lui apprendre que Sim n'est pas mort.

10.15: Jacques Bauerian prend connaissance du fax, il félicite Mauricette pour sa très bonne prise d'initiative en lui offrant un an d'abonnement à "Foires et Trophées Bovins, le magazine du bon vivant, de la viande rouge et de Jean-Pierre Coff". Allant de surprise en surprise, Jacques Bauercescu apprend avec étonnement que les plutoniens n'aiment pas les épinards.

10.17: Tout s'accélère. Jacques Bauerpoulos pense qu'il faut prendre une décision. Donc il est.

10.32: Jacques Bauersson envoie un pigeon voyageur au chef de l'état pour lui faire part de la menace. Ce dernier est au salon de l'agriculture, en train de toucher des fonds, des fions, des croupes (le chef d'état, pas le pigeon, qui lui n'est pas du genre tire-au-flanc, ni flan aux oeufs).

10.41: Les plutoniens inventent l'argent, la Banque Européenne et Francis Huster. Encore une fois, ils regrettent amèrement la dernière des trois inventions. Pierre-Ramon pense que Claire Kem est le Maître du Zodiaque.

10.42: Alain-Zébulon crie contre-Kem's. Il remporte la partie, bravo.

10.58: Nicolas Sarkozy apprend l'existence de la menace, il décide de tout prendre en main: il palpe 19 croupes de veaux en moins d'une minutes, accompagné d'Allumer le feu à la viole de gambe. Doc Gynéco trouvant cela fabuleux demande immédiatement à se faire flatter la croupe.

11.12: Mauricette veut faire du café pour tout le monde: veaux, vaches, cochons, pigeons voyageurs, nains hongrois; mais c'est la catastrophe: il ne reste plus de café.

11.13: C'est l'alerte générale, il faut trouver du café.  Les bâtiments M, L, P et R2-D2 sont en état d'urgence.

11.14: Le bâtiment R2-D2 "nourritures, provisions, kinder surprise et gratins dauphinois" achemine en toute urgence du café Grand-Mère. Jacques Bauerbühler pense que c'est un clin d'oeil de son fils pour lui faire comprendre qu'il va devenir grand-mère. Mais non.

11.15: Le bâtiment M retrouve son calme, on n'est pas passé loin de l'horreur. Genre deux mètres, deux mètres cinquante.

11.24: les plutoniens découvrent une trappe.

11.30: le coiffeur malentendant de Doc Gynéco a répondu à l'étonnante demande de son client, il lui a raté sa coupe. Doc Gynéco camoufle avec un bonnet.

11.33: Jacques Bauerstrand doit sauver un immeuble en flamme. Il promet d'y aller dès que sa partie de Rami avec Régis de la trésorerie est finie. Régis se défend plutôt bien.

11.40: Jacques Bauerduss sent le repas arriver, c'est Mauricette qui a sorti ses sandwichs méchoui/abricot du frigo. Du coup il prend sa pause de midi et les mange.

12.05: Nicolas Sarkozy appelle pour dire qu'il s'agissait d'un immeuble d'immigrés clandestins, ce n'était pas la peine d'intervenir. Il félicite Jacques Bauersen pour sa perspicacité et sa victoire au rami. Du coup la pause de midi est prolongée d'une heure et demie.

12.24: les immigrés clandestins survivants apprécient l'invitation de René Nietzsche (avant centre du FC Melun) au match AS Bondy/FC Melun. Le FC Melun mène 1-0.

12.33: le défenseur de l'AS Bondy insulte Viviane Nietzsche, la soeur de René. Ce dernier entend son frère lui parler, met un coup de tête à Raymond Domenech, relance d'un Laurent Romejko en B6 et prend sa retraite.

12.45: la pause de midi bat son plein. Sauf pour Mauricette qui ne retrouve plus ses sandwichs et fond en larmes. Pour finir cet épisode par un peu de philosophie, elle déclare, un tremolo et un morceau de Bounty périmé dans la voix: "La vie est un terre-plein central".

Posté par Badibuh à 12:35 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


Commentaires sur Finalement je n'ai pas choisi de titre

    pris au dépourvu dans les filets du cabas au Canada

    je trouve que c'est une bonne idée de ne pas avoir choisit un titre car sinon celui ci aurait partiellement ou totalement (café) défloré (comme on dit au Mexique)l'intrigue et cela eut été fort dommage
    je remets 3 sous dans le (jeanne) nourrin

    Posté par dragibus, 09 septembre 2006 à 14:16 | | Répondre
  • Finalement je n'ai pas choisi de titre pour ce commentaire

    Quel suspens, c'est haletant !... heu... non, je voulais dire "c'est t'as le temps" !

    Posté par Tant-Bourrin, 09 septembre 2006 à 15:27 | | Répondre
  • Quel cliffhanger, c'est intenable !
    Cependant, j'ai une petite critique à faire: pourquoi tout le monde joue au kamoulox ? C'est très excluant pour ceux qui ne savent jouer qu'au cul de chouette à l'aquitaine (et ne relancent jamais plus de 2)

    Posté par Générateur2titre, 09 septembre 2006 à 16:32 | | Répondre
  • Quoi ! Plus de café dans les batiments M,L et P ?! J'ai du rater ça à l'edition de 11h ! Il leurs restait au moins du sucre et du jus d'orange ?

    Posté par Whiteshoulders, 09 septembre 2006 à 19:26 | | Répondre
  • cette série manque quand même de flash-backs

    Posté par Guillaum, 10 septembre 2006 à 10:02 | | Répondre
  • "Cette série estune fiction. Toute similitude avec des événements survenus par le passé est totalement fortuite"

    Posté par Tipierre, 10 septembre 2006 à 11:41 | | Répondre
  • Brad Pitt nu adopte un opossum pour son camping-car

    Non, vraiment, je l'aime bien celle-ci ...

    Posté par manou, 11 septembre 2006 à 09:32 | | Répondre
  • C'est pas pour te bousculer ou quoi ou qu'est-ce, hein, comprenons-nous bien, mais je pense qu'il faudrait voir à régler définitivement cette histoire de titre.
    Y a des stages pour ça.
    Parce que bon.

    Posté par bobzeflash, 11 septembre 2006 à 10:38 | | Répondre
  • Oh l'ot, n'importe quoi : la vie n'est pas un terre-plein central !

    Oh l'ot.

    J'arrête pas de me garer sur les terres-pleins centrals moi.

    Posté par Byalpel, 11 septembre 2006 à 21:31 | | Répondre
  • Non, la vie est un traire-seins plantal ! Enfin : les années trisextiles...

    Posté par Saoulfifre, 12 septembre 2006 à 12:58 | | Répondre
  • cumulonimbus< c'est exactement ce que je me suis dit. Mais en fait je ne savais vraiment pas quoi choisir comme titre.

    Tant-Bourrin< j'ai un peu le temps, mais pas trop.

    Chick< parce que le kamoulox (et le slouby) font partie intégrante de notre culture la plus profonde. Et surtout, c'est fendard.

    En parlant de slouby j'ai croisé Karadok l'autre jour au stade de Gerland. Voilà, c'est dit.

    Whiteépaules< il restait du sucre, du jus d'orange et du gâteau de la veille.

    Guillaum< c'est pas faux. J'en mettrai, si c'est possible.

    Tipierre< et toute ressemblance avec des personnages existants, ayant existé, en cours de procréation ou ayant le dessein d'exister d'ici quelques années serait fortuite et indépendante de notre volonté.

    Manou< c'est vrai qu'un opossum pour ma R16 ça aurait fait trop trash.

    Bob< en fait, j'avais "le rouge et le noir" mais c'est déjà pris. Comme "des serpents dans l'avion" aussi, il ne me restait plus rien.

    Byalpel< il y aussi "la vie n'amasse pas mousse" et "la vie vaut mieux que deux tu l'auras".

    Posté par Badibuh, 12 septembre 2006 à 13:08 | | Répondre
  • Saoulfifre< le vie ne fait pas le printemps.

    Posté par Badibuh, 12 septembre 2006 à 13:09 | | Répondre
  • Et le pigeon voyageur, qu'est-ce qu'il devient ? je suis sûre que son rôle dans l'histoire n'est pas terminé... en plus, il n'a pas eu de café

    Posté par Pourquoi pas ?, 12 septembre 2006 à 14:38 | | Répondre
  • Ernst-Emilien Sedorovinsky aurait apprécié. Et réciproquement. :p

    Posté par Anteresi, 12 septembre 2006 à 22:11 | | Répondre
  • Warum nicht?< le pigeon voyageur prend sa carte UMP et soutient Nicolas Sarkozy.

    Anteresi< et la bonne nouvelle c'est qu'Ernst-Emilien fait son grand retour jeudi!

    Posté par Badibuh, 13 septembre 2006 à 11:28 | | Répondre
Nouveau commentaire